AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Lilias Andrews, de mal en pis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 14:52




▼ANDREWS LILIAS▼
I was born very far from here

Quelques détails sur Lilias...
-Elle voue une passion exacerbée envers les peluches de toutes sortes dont elle fait une collection, son appartement en est rempli.
-Elle semble avoir peur de s'attacher à quiconque, sa condition l'ayant formée à préférer la vie solitaire pour se protéger de ses douleurs personnelles.
-Malgré cela, elle a développé un certain sens du don et du partage, de l'assistance et de l'aide aux autres afin de trouver un sens à sa nature d'immortelle.
-Écossaise, elle semble d'un caractère patriotique discret. Elle a son pays et ses origines à cœur, et la liberté est son crédo.
-Elle garde une rancune certaine envers les anglais.
-Agoraphobe, elle a une forte tendance à céder à une peur panique dans une foule oppressante qui se manifeste sous forme de tétanie et d'hyper-ventillation. Oubliez les concerts et manifestations publiques.
-Plus sa vie est simple, mieux elle se porte. Crème glacée et film télé sont ses loisirs nocturnes dans ses instants d'insomnies récurrentes.
-Elle a vu le film Braveheart un nombre incalculable de fois.
-Une archère émérite dont elle pratique le sport régulièrement.
-D'une nature hyper-émotive, elle aura tendance aux larmes lorsqu'il s'agit d'exprimer une blessure ou même une simple colère.

Theme songs








▼Sous la Surface▼
I had a dream about you

Lilias Andrews est né en 1276 , à Stewarton en Ecosse. Elle est devenu(e) Immortel par pendaison, en  1297 . Elle avait alors 21 ans. Elle exerce aujourd’hui la profession d'infirmière. Elle habite le quartier de San Polo

Elle avait la nausée.

Ce n'était pas au sens strict du terme. Elle n'avait pas de véritable haut-le-cœur ou des envies de rendre la totalité de son repas du soir. Ni les douleurs qui accompagnaient ces symptômes en règle générale. C'était une sorte d'angoisse qui lui serrait le cœur et lui vrillait l'estomac. Un véritable sentiment d'abandon qui germait dans les tréfonds de son être et une immense culpabilité qui lui faisait se sentir si fautive qu'elle en regrettait les faits un millier de fois.

Et pourtant, assise côté passager d'un véhicule ordinaire sillonnant les routes de France, elle ne disait mot. Son front était collé à la vitre si froide, le regard perdu à observer les étoiles, scintillantes dans leur immensité cosmique, à l’abri du moindre maux, du moindre chagrin. Elle les enviait, ces paillettes d'argent. Elle les avait toujours admiré avec déférence, personnifiées à l'image de regards divins posés sur eux, posés sur elle.
Ce ciel là était légèrement différent à celui qu'elle avait toujours connu. Si elle ne s'opposait, de manière général, aucunement aux voyages, elle en revenait toujours à ses racines d'une époque lointaine qu'était son Écosse natale.

Et voilà qu'elle avait prit la décision, si difficile, de penser à la quitter. Tant d'année, à ne pouvoir oublier. Pourquoi cette fois-ci serait-elle différente ?

Deux heures vingt-six du matin. L'horloge du tableau de bord réfléchissait une lueur verte douce et presque berçante. A l'image d'une veilleuse que l'on appliquerait aux abords d'un lit d'enfant. Deux heures vingt-six. Plus d'une dizaine d'heures de route, et elle ne trouvait toujours pas le sommeil.

Une voix grave et chaleureuse la tira de ses pensées au mouvement souple et lent de son visage.

"Tu ne dors pas encore ? On va s'arrêter à l'hôtel. Tu te reposeras mieux. On perdra un jour de voyage mais tant pis."

Une main masculine se déposa sur le haut de sa cuisse, par tendresse tandis qu'Antonio lui adressait un léger sourire à son attention.
Il était vrai qu'elle ne s'était pas montré d'un franc enthousiasme à l'idée de ce déménagement vers les terres de son compagnon, mais il semblait comprendre que cette épreuve était si cher à son cœur qu'elle ne pourrait la surmonter que seule. Si seulement il savait combien de fois elle avait essayé de s'en séparer, le nombre des années qui se dénombraient en dizaine et centaine, durant lesquels elle avait voulu fuir, pensant qu'elle trouverait enfin les réponses à ses questions. Des questions qui n'ont jamais cessé de tourner depuis le premier jour de sa mort. Pourquoi elle ?

Les lueurs des lampadaires annonçant une sortie proche vinrent très rapidement perturber le chaos de l'obscurité de l'habitacle par des flashs lumineux réguliers. Bien vite, leur véhicule changea de direction, prenant la voix de décélération.

"Merci." C'était le seul mot qui parvint à sortir d'entre ses lèvres. Une reconnaissance de ses attentions si simple et pourtant si lourde de sens.

Elle se demandait encore s'il serait celui qui parviendrait à la sortir de sa bulle protectrice. Cette bulle qu'elle s'était forgée au fur et à mesure des années, tandis qu'elle voyait à chaque fois mourir ceux vers qui elle s'était rapprochée. Une bulle devenue aussi épaisse qu'un mur en béton armé. Tandis qu'elle devait se résoudre à quitter ses proches et ses amis pour ne pas qu'ils comprennent qu'elle était "différente".
Et lui, un simple touriste italien venu passer quelques vacances près de son village écossais, il y a plus d'un an, était devenu assez important pour elle au point qu'elle accepte de partir vivre avec lui, dans son pays. Elle ne voulait plus penser à l'issu fatal que connaitrait assurément leur histoire. Elle voulait se concentrer tant qu'elle en avait encore la force, sur l'instant présent.
Elle ignorait où elle allait, vers quoi elle se lançait, et elle se forçait de n'en avoir que faire.

" Plus que quelques heures et Milan nous accueillera enfin. Mais en attendant... coussin moelleux et verre de lait pour ma Lili."

Il venait de lui parler comme si elle était une enfant, et cela eut le véritable mérite de la sortir de sa léthargie, et de la faire rire de surcroît. Ils arrivaient tout juste aux abords d'un prestigieux hôtel de luxe, et sans plus tarder, le conducteur trouva une place libre à proximité.

"Ne bouge pas, je vais voir s'ils ont une place."

Aussitôt dit, aussitôt fait. L'italien s'extirpa de la voiture, moteur coupé, laissant Lilias seule avec ses pensées. Sans lui, elle se sentait terriblement vide.
Son regard se reporta sur les étoiles, tempe contre la vitre à sa droite. Qu'il était tendre d'espérer pouvoir vivre le plus simplement du monde sans rien à penser de plus qu'à une couette chaude et des bras forts et protecteurs.

Nous étions en 2011. Un an avant la pandémie qui déchira le monde entier. Un an avant que les maigres espoirs de changement ne tombent à nouveau comme des pétales fanées prématurément. Seule, à l'abandon dans un pays qui n'est pas le siens. Condamnée à l'être indéfiniment.
Antonio fera partit des dix pour cent...



▼Et si on parlait du joueur?▼
I heard your voice, as clear as day


Mon pseudo est Lilias, j'ai 27 ans. La Célébrité que j'utilise est Nathalie Portman. J'ai connu votre forum via bouche à oreille et je le trouve absolument intéressant dans le concept. Ce qui m'a donné envie de m’inscrire c'est l'envie de découvrir le background. Pour le RP, je fais environ 300 à 600 mots par réponse, je compte passer RP assez régulièrement. Le mot de la fin ? Have fun !. Code à retrouver dans le règlement:Code bon - Anna .


Dernière édition par Lilias Andrews le Sam 7 Déc - 16:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 16:04

Bienvenue sur le forum! Au plaisir de lire le reste de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 16:07

SCOTLAND RPZ \o/ *sort loin*

Bienvenue parmi nous sinon x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 16:45

Bienvenue à toi, j'attends la suite de la fiche avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 98
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 18:17

Bienvenue! Bon courage pour ta fiche.
N'hésite pas à MP un des admins si tu as besoin d'aide ou des questions Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Ven 6 Déc - 21:10

Merci à tous. Je préviens que ma fiche est terminée !
A vos avis ... Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Sam 7 Déc - 20:46

Bienvenue à toi!
Il y a quelques petites fautes qui traînent, mais sinon bonne fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Dim 8 Déc - 11:19

Scotland en force !!! *o*

Bienvenue, mademoiselle ! =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Maire

Manitou Suprême


Messages : 88

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   Lun 9 Déc - 11:49



Fiche Validée!


Fichée terminée, histoire du jeu intégrée, tout est nickel. Te voilà donc validé! Tu peux donc aller RP, faire ta bio, ouvrir une fiche de liens ou encore aller squater le flood. Bref, Encore une fois, bienvenue parmi nous et bon jeu ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://furtiva-ora.forumactif.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lilias Andrews, de mal en pis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lilias Andrews, de mal en pis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Route des Ruines :: Fiches Archivées-