AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mitä vittua ? | Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Mitä vittua ? | Anna   Jeu 2 Jan - 16:26

Une nouvelle année venait de débuter, mais contrairement à une grande partie de la population du pays, Jonne n’était pas en vacances. Ces derniers temps, il travaillait avec des conservateurs et des assistants de conservation du musée Correr sur une nouvelle exposition temporaire qui devrait ouvrir ses portes dans les semaines à venir. Le projet avait pris un retard monstre et Jonne en était arrivé à ne plus compter ses heures de travail et les coups de téléphone pour faire en sorte que tout soit prêt à temps. Par chance, ce soir là il avait pu quitter le musée à 18h. Il comptait donc profiter de sa soirée tranquillement dans son appartement, au calme et en ne pensant à rien en particulier. Décompresser. Faire en sorte de ne pas se prendre la tête en songeant à cette exposition temporaire dont la réalisation était très mal gérée par certaines personnes, ce qui faisait que l’acheminement de certaines pièces uniques était retardé.

Une fois la porte de son appartement refermée, le Finlandais accrocha sa veste sur un portant de l’entrée, et partit se servir un verre de vodka avant de s’installer en soupirant d’aise dans son canapé. C’était le premier soir depuis un moment qu’il allait pouvoir passer une soirée tranquillement chez lui. Entre le nouvel an et les soirées passées au musée, les heures supplémentaires de repos étaient devenues un luxe.

Alors qu’il en était à la moitié de son verre, on sonna à sa porte. Sa première pensée fut le souhait que l’importun le laisse tranquille. Puis, il se dit que c’était peut-être Anna. Elle était peut-être chez elle, et l’ayant entendu rentrer, elle voulait lui demander un service ou autre. Posant son verre sur une table basse, Jonne se leva de son confortable canapé, puis alla ouvrir.

- Surprise !

- Oh my…

C’était un cauchemar. C’était un cauchemar et il allait se réveillé. Par pitié, que quelqu’un fasse qu’il se réveille pour se rendre compte que ce n’était qu’un cauchemar !

- Eva mais… qu’est ce que…, commença-t-il en Finnois.

Eva, son ex Finlandaise plus que collante se trouvait sur son pallier, une valise à la main. Jonne était tellement abasourdit qu’il ne parvint même pas à terminer sa phrase. Mais qu’est ce qu’elle foutait là ?! Elle le harcelait par sms et voilà que maintenant elle venait l’emmerder jusque chez lui. Comment avait-elle eu son adresse bordel ?!

- Comme ça fait longtemps, je me suis dit que je l’allais profiter de mes quelques jours de congés pour venir te faire une petite visite surprise ! , continua-t-elle dans la même langue en lui faisant son plus beau sourire.

Jonne n’en revenait toujours pas. Ca faisait presque trois ans qu’ils étaient séparés, mais elle ne semblait pas comprendre qu’il n’était plus intéressé par elle. Ils étaient sortis ensemble quelques mois pendant l’année que Jonne était parti passer en Finlande, une fois son diplôme obtenu, pour renouer avec ses racines et se ressourcer. Ils s’étaient rencontrés en soirée et avaient bien accroché. Malheureusement, avec le temps, Eva c’était révélée être une jeune femme collante, possessive et jalouse. Impossible d’être tranquille. Elle voulait toujours savoir ce qu’il faisait et avec qui. C’était devenu invivable.

Comme Jonne ne réagissait pas, toujours en train de prier intérieurement pour se réveiller – ce qu’Eva devait prendre pour l’émotion de la revoir après tout ce temps -  la Finlandaise enchaîna :

- Par contre, je n’ai pas d’idée où dormir… Je me suis dit que peut-être…

Elle laissa sa phrase en suspend, avec un regard aguicheur et entendu. Euh, c’était une mauvaise blague ?

- Attend, mais tu déconnes ? Tu es en train de me dire que tu débarques pour squater comme ça, sans prévenir ? Mais bordel, c’est quoi ce plan foireux ? Tu… Vittu !

Jonne sentit une vague de colère monter. Il fallait qu’il se calme et qu’il ne s’énerve pas tout de suite. De toutes façons, il était HORS DE QUESTION de la laisser poser un pied chez lui. Il était même prêt à jouer la carte de la petite amie, même s’il n’en avait pas à l’heure actuelle. Il y avait bien une jeune femme qu’il voyait régulièrement, mais il n’y avait pas de sentiments entre eux.

Eva sembla perdre pied un instant avant de se reprendre et de repousser une mèche de cheveux blonds d’un geste impatient derrière son épaule.

- Tu veux me faire croire que tu n’es pas content de me voir ? , lança-t-elle avec un air étonné. J’ai perfectionné mon italien exprès pour ce petit voyage !

Comme sa vie était passionnante… Mais comme de fait, elle venait de poursuivre dans la langue nationale, langue dans laquelle Jonne répondit.

- Mais t’as toujours pas compris qu’il n’y aura plus rien entre nous ?! Passe à autre chose bon sang ! Ca va faire 3 ans ! C’est malsain de s’acharner comme ça ! Et puis de toute façon, je suis avec quelqu’un.

Cette fois, Eva parut vraiment inquiète et fit mine de tendre le cou pour jeter un œil par la porte.

- Ah oui ?, fit-elle d’une faible voix en repassant au Finnois.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Jeu 2 Jan - 18:15

Anna Simona Rossi commençait plutôt mal l’année 2014. Depuis quelques jours, elle enchaînait les jours ou sa voix n’était que le reflet de ce qu’elle était habituellement. Peut-être les excès du nouvel an qui lui pesaient encore sur son corps. Pourtant, elle avait fait attention. En revenant de son petit tour en ville pour se changer les idées et se dégourdir les jambes en revenant de sa salle de répétition au conservatoire elle passa par un coffee shop pour se prendre un cappuccino a emporter, elle n’avait pas véritablement envie de se poser dans un endroit bruyant : un mal de crâne pointait sournoisement le bout de son nez… Avait-elle choppé la grippe ?

La viking roula ses yeux turquoise dans leur orbites : il ne manquait plus que ça… être au lit jusque pas d’heure, se nourrir de soupe chaude et végéter dans le silence absolu soit dans un bain brûlant, soit emmitouflée dans un tas de couvertures à regarder des séries américaines à la con pour se distraire. Pis peut être même avoir la visite du chat. Ce petit salopard opportuniste dont le sens de l’orientation égalait celui d’un bulot, mais qui, elle devait bien l’admettre était très mignon quand il s’y mettait. Il avait même joué à Santa Paws… ou plutôt « Santa Claws » si on se mettait du point de vue de l’énorme rat qu’il lui avait rapporté, parce qu’elle avait craqué et lui avait donné un peu de jambon.

Elle resserra autour d’elle sa veste d’officier et rajusta son sac à main sur son épaule, quand le vent soufflait dans les rues de Venise, il ne faisait pas semblant. Elle avait senti que ce n’était pas forcement l’idée du siècle mais bon elle était frustrée, et c’était la marche forcée ou trépigner dans le vaporetto. Marcher lui avait permis de se défouler un peu, et puis, depuis quand les Nordiques craignaient la fraicheur italienne? Arrivant en vue de son immeuble, elle vit de la lumière chez Jonne. S’il était là et disponible pour se prendre un petit verre, la soirée serait peut-être meilleure que la journée, pas que trinquer au thé brûlant quand l’autre buvait sa vodka était l’idée qu’on pouvait se faire de l’éclate totale mais pour Anna, sa gorge était son instrument de travail.

Montant les marches, elle entendait la voix de baryton de Jonne, prendre une couleur bien particulière : celle de la colère contenue. Une femme parlait avec lui, et de ce qu’elle en percevait de sa position, le finlandais était particulièrement excédé de la tournure que prenait la conversation. Sur le coup, elle hésita : tourner les talons et redescendre bien gentiment se disant que ce n’était pas ses affaires, ou faire irruption dans le couloir et les interrompre, peut-être pour donner à son voisin une raison de mettre la demoiselle dehors une bonne fois pour toute.

Oh pis merde ! C’était pas une connasse qui allait l’empêcher de rentrer chez elle, tout de même ! Montant les marches, cette fois ci, imprimant bien son pas reconnaissable facilement par sa mesure que le claquement de ses hauts talons contre le plancher, elle fit irruption dans le couloir. En voyant la valise, elle se dit que oui, elle avait véritablement bien fait de ne pas se dégonfler et de monter.

Bonsoir

Celle qui avait d’habitude un ton chaleureux et léger l’avait troqué pour une intonation beaucoup plus froide et lourde. La brune toisa la blonde. Un regard de la tête aux pieds qui prenait note de chaque détail. Anna avait beau être plus petite que la blonde, elle la toisait comme si elle était un intrus sur son territoire. C’était le cas : Elle était la cause direct de bruit juste à côté de chez elle, et vu que quelque chose lui disait que l’inconnue était partie pour vouloir rester un moment quoi qu’il se passe, autant mettre les choses au clair maintenant. SI elle ne voulait pas sortir de cet immeuble, par l’une des fenêtres donnant au choix ou sur le trottoir ou sur le canal, il allait falloir qu’elle se calme.
Elle ignorait qui c'était et pourquoi elle était là, mais c'était pas important: il fallait qu'elle dégage.

__________________________________________
Anna-Simona Rossi
Even in the clash of swords there's music
Pinailleuse en chef - Internet peu coopératif du lundi au vendredi  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Dim 5 Jan - 15:45

Quand Eva fit mine de tendre le cou vers l’intérieur de son appartement, Jonne tira légèrement la porte à lui, comme pour lui barrer la vue.

- Oui, répondit-il avec un ton un peu plus agressif et agacé. Et je ne suis pas sûre que te savoir ici lui fasse très plaisir.

C’est alors que des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers. Super, il ne manquait plus que ça… Des témoins. A moins qu’il ne s’agisse d’Anna… Elle se baladait souvent en talons et il avait l’impression de reconnaître son pas…en tous cas, il le souhaitait très fort, car il avait peut-être une idée pour se débarrasser de la Finlandaise. Cette dernière ne prêtait aucune attention à la personne qui montait les escaliers.

- Comme si ça te posait un problème qu’elle puisse penser ça.

Eva n’avait pas tout à fait tord. Il lui avait bien fait comprendre pendant sa relation avec elle qu’il ne cesserait pas de voir certaines de ses amies juste parce qu’elle le souhaitait. Il estimait avoir le droit de fréquenter qui il voulait. Si Eva n’avait pas confiance…qu’elle apprenne à avoir confiance. Cela dit, sa présence lui posait un problème, oui. Il n’avait aucune envie de la voir car il savait qu’en étant dans la même ville que lui, elle serait beaucoup plus apte à le harceler qu’à distance. Qu’avait-il bien pu faire pour mériter ça ?

C’est alors qu’Anna fit son apparition sur le palier. En la voyant, Jonne fut soulagé. A la vue du regard que sa voisine lança sur son ex, le Finlandais se demanda si Anna n’avait pas reconnu la jeune femme qui se tenait devant elle. Jonne lui avait déjà assez rapidement parlé de cette jeune femme qui le harcelait. Forcément, lorsqu’en soirée une fille spam votre boîte vocale en une heure…on attise la curiosité des personnes autour de soi. Le grand blond avec donc pu à cette occasion expliquer la situation à Anna…qui avait bien rit.

- Anna ! , lança Jonne en italien en donnant l’impression qu’il attendait son arrivée. Je te présente Eva. Elle arrive droit de Finlande pour passer quelques jours à Venise et en a profité pour faire un petit détour et passer me dire bonjour.

Dans l’esprit d’Eva tout fut alors clair. Cette nouvelle venue devait être la petite amie de Jonne. Elle lui lança un regard dédaigneux et la toisa.

- Bonsoir. Jonne a dû te parler de moi ! On est sorti ensemble lui et moi il y a quelque temps.

C’était sa façon de lui dire qu’elle avait beau être sa petite amie actuelle, elle, elle le connaissait depuis plus longtemps. Et maintenant qu’elle était là également, elle était persuadée qu’elle pourrait le récupérer. Oh, si ça se trouve cette jeune femme brune n’était même pas la soi disant petite ami de Jonne. Auquel cas, elle pourrait peut-être la trouver sympathique.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Dim 5 Jan - 18:04

A le voir et surtout l’entendre, il avait l’air soulagé qu’elle soit là. Quand elle avait vu la blonde dans le couloir, valise à la main, la petite brune n’avait pas voulu s’avancer en se disant que c’était son ex. Après tout, elle n’était pas leur sujet de conversation préféré quand ils passaient du temps ensemble. En fait, ils parlaient de tout sauf d’elle, cette pauvre fille qui n’arrivait pas à passer sur une histoire vieille de trois ans et empoisonnait la vie de son ex en le harcelant.  C’est vrai qu’ils avaient bien rit ce soir-là… Pas que la situation en elle-même soit drôle, mais plutôt parce que ça la soulageait de savoir qu’elle n’était pas la seule à avoir un ex collant. Bon, C’est vrai que Baldassare n’était pas aussi collant qu’Eva, mais Jonne avait bien rit quand elle lui avait tout expliqué à propos de « Baldy ». Il était bien plus à plaindre qu’elle sur ce coup là. Au moins, ç’avait eu le mérite de lui remonter le moral.
Anna s’était demandé à quoi elle pouvait bien ressembler, cette petite. Et c’était totalement ce à quoi elle s’était attendue. Puuuutain… pour lui en avoir parlé, il l’avait fait, et ce n’était pas en très bon termes. D’où la franche rigolade.  Et regardez là, franchement…  Anna inspira profondément par le nez et du se retenir de ne pas éclatera de rire quand elle précisa qu’elle était son ex.  Jonne avait l’air épuisé autant qu’il avait l’air plus qu’énervé de voir Eva. Anna compatissait au-delà des mots. Un sourire  s’installa sur les lèvres de la Viking.

Oh oui. Beaucoup.  

Quelque chose de désagréable s’était glissé dans le ton d’Anna : de la moquerie et du cynisme.  

Vous êtes exactement comme je vous avais imaginée.

Ce n’était pas du tout un compliment. Certes, elle était mignonne et elle avait du charme. Elle comprenait parfaitement qu’on puisse la trouver attirante et entamer une relation avec elle, seulement, quand on creusait un peu : c’était une petite bouffée par des insécurités telles qu’elle en venait à être d’une jalousie terrible. Et pitoyable.
Elle laissa Eva la jauger et ce faisant, elle bougea  de manière à se placer à côté du finlandais.

Ça va, toi ?

Eva aurait pu se trouver dans un déguisement de lapin rose particulièrement grotesque, elle était, en cet instant, totalement transparente pour la Nordique. Elle posa une main dans son dos en signe de soutien moral et physique, elle lui lança également un regard interrogateur : On en faisait quoi de la pétasse là ? Elle avait l’air de la prendre pour la nouvelle nana de Jonne. Autant jouer le jeu si ça pouvait la faire dégager plus vite. Et puis, c’était pas comme si elle n’avait pas l’habitude de jouer les amoureuses. Elle passait son temps à ça, quand elle était dans une salle de concert ou de répétitions. Il y avait aussi le fait qu’Eva l’inquiétait : Il ne lui aurait jamais dit ou il habitait dans Venise pour justement éviter une telle situation.  Se pointer  à l’improviste dans la vie de quelqu’un ne laissait rien présager de bon, et si les comportements de ce genre s’accumulaient, il allait être obligé de déménager.  A sa place, Anna serait déjà en train d’y penser sérieusement.  

J’ai la flemme de faire à manger ce soir, on se commande des pizzas chez Luigi?

Petite phrase innocente, qu’elle aurait totalement pu dire si elle l’avait invité un soir et que les répétitions  avaient été épuisantes au point que son inaptitude à se servir convenablement de la technologie se serait détecté tout de suite par un jeune homme qui avait été habitué à vivre ainsi toute sa vie, mais qui pour Eva serait interprétée totalement différemment, et c’était là le but de la Norvegienne. Enfin, Anna se tourna vers la finlandaise qui n’avait pas  bougé d’un iota.

J’imagine que le voyage depuis la Finlande est épuisant.  Vous devez avoir particulièrement hâte de gagner votre chambre d’hôtel.  Ou êtes-vous descendue ?

Moyen subtil de lui dire de dégager rapidement.  Et  aussi, premier avertissement de la soirée. Il n’était pas dit qu’elle soit aussi douce sur le prochain.  Si ça empirait, elle pourrait toujours se rendre à son hôtel, la suivre discrètement et   se repaitre de son sang avant de l’attacher à un pilier d’amarrage pour gondole, assez profondément pour qu’on ne butte pas sans arrêt dessus en attachant son embarcation.  Pas qu’elle ferait ça pour son voisin, bien qu’elle l’estimait, là n’était pas la question. Mais Eva pourrait, si elle la suivait un de ces jours, se rendre compte que la brune n’est pas véritablement  celle que l’on imagine au premier abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Mar 7 Jan - 22:15

Par chance, Anna entra dans son jeu, ce qui était parfait. Son soulagement refit rapidement place à l’exaspération quand Eva se présenta. Il y avait des baffes qui se perdaient… Regarder son sang froid. Respirer calmement. Retenir ses poings. Voilà. Pas besoin de se retrouver avec une jeune femme qui criait au scandale en ameutant tout l’immeuble. Elle représentait un assez gros souci comme ça. Heureusement, l’arrivée de sa voisine allait peut-être sauver la partie. D’ailleurs, il devrait la remercier immensément quand tout serait régler.

La réponse d’Anna à Eva fit sourire le grand blond intérieurement qui ne se retint pas de le montrer. Eva en sourit également, dévoilant une nouvelle fois ses dents bien blanches, satisfaite de savoir que malgré tout, Jonne parle toujours d’elle. Ca prouvait bien qu’il ne l’avait pas oublié, non ? Elle n’était cependant pas stupide. Elle avait compris qu’il n’avait pas dû parler d’elle en termes élogieux, mais il fallait dire que leur histoire aurait pu se terminer sur de meilleures bases. Normal qu’il reste de la rancœur, non ? Si vraiment elle avait été un si mauvais souvenir que ça, il n’aurait pas parlé d’elle et se serait contenté de l’oublier. Il devait faire comme elle, en fait. Elle n’avait pas cessé de le maudire et de cracher sur lui auprès de ses amies après qu’il l’eut quitté. Mais c’était uniquement parce qu’elle était blessée et qu’elle avait des sentiments. La preuve, elle continuait à prendre de ses nouvelles. Pour Jonne, ça devait être la même chose. Il parlait peut-être en mal d’elle, mais c’était histoire de parler d’elle. Certes, il ne lui envoyait pas de message, mais il était comme ça. Ca n’était pas son genre, voilà tout.

Satisfaite de la conclusion qu’elle venait de tirer, Eva reprit un peu plus d’assurance et écouta le Finlandais répondre à la jeune femme. Cette dernière l’ignorait royalement. Plus aucun doute, elle était sa petite amie… Mais pour combien de temps encore ?

- Journée un peu plus calme que les dernières, mais je suis pas mal creuvé. Commander une pizza serait donc parfait !

Vint à présent la question d’où Eva était descendue. Jonne était bien curieux de savoir ce qu’Eva allait répondre. Allait-elle y aller franco en disant qu’elle comptait dormir ici ? Ou allait-elle prétendre être descendu dans un hôtel non loin ? Il fallait dire qu’il s’attendait à tout avec elle, donc il ne serait pas surpris d’apprendre qu’elle avait réservé dans un hôtel, mais qu’elle soit passée tenter sa chance chez Jonne avant tout. Qui ne tente rien n’a rien, comme on dit.

- J’avais l’intention de descendre chez une amie qui m’a fait faux bond. Du coup, je me suis dit qu’en souvenir du bon vieux temps, Jonne accepterait de m’héberger au moins pour la soirée.

Nouveau sourire. Le genre de sourire adorable auquel personne n’est supposé résister lorsqu’il suit une requête. Sauf que Jonne était gavé. Certainement s’il s’était agit d’une autre de ses connaissances, il aurait accédé à sa requête. Dans la situation présente, le but de la manœuvre était trop évident. Elle voulait à tout pris se rapprocher à nouveau de lui. Bordel, pourquoi n’avait-il pas fini son boulot aussi tard que les autres jours ? C’était un coup monté ou quoi, sérieux ?

- J’ai bien peur que ça ne soit pas possible, répondit-il avec impatience. Comme tu peux le voir, je suis pris ce soir. Tout comme les soirs suivants d'ailleurs. Et puis, on sait très bien tous les deux que ça ne serait pas une bonne idée.

C’est qu’elle insistait en plus… Il hallucinait. Sans aucune gène en voyant Jonne avec une jeune femme susceptible d’être sa petite amie. Incroyable. Il n’aurait pas pensé qu’elle s’acharnerait autant. Etait-elle en train de le tester ? Si tel était le cas, il ne la laisserait pas gagner.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Ven 10 Jan - 21:47

Anna senti les muscles du dos du finlandais se raidir sous ses doigts. Il tentait de se calmer comme il pouvait, mais ses poings serrés traduisaient sa colère. Elle replia sa main et lui passa le dos de ses phalanges sur le grand dorsal pour tenter de l’apaiser un peu. Il aurait des problèmes s’il la cognait. Et putain ce qu’elle pouvait comprendre qu’il en ait envie, elle aussi, ses poings commençaient à la démanger.

Elle regarda Eva comme s’il s’agissait d’une plaisanterie de mauvais gout… Quand Anna se rendit compte qu’elle était plus que sérieuse, Jonne était déjà en train de dire que ce serait une mauvaise idée. La mention de son amie sonnait tellement faux que ce n’était pas la peine de chercher  loin : Elle avait fondu un gros câble encore sous le coup de la phénoménale cuite du nouvel an, avait dépensé quelques centaines d’euros dans le premier vol pour Venise et avait espéré, dans la ville des amoureux  reconquérir son ex… qui visiblement n’en avait mais Strictement plus rien à foutre d’elle. Et dans sa  connerie, elle n’avait pas prévu d’endroit pour  dormir en cas de râteau.  Il était simplement dommage pour lui que pour tenter de lui faire entendre raison, il doive prétendre avoir une nouvelle petite amie en la personne d’Anna. D’ailleurs, si la vraie petite amie venait à se pointer (non mais sérieusement, regardez le trente secondes et dites-moi qu’il est célibataire), elle serait Grave dans la merde. Mieux valait ne pas y penser maintenant. Jouant toujours son rôle de « petite amie aimante » elle en rajouta une couche.  

Rester chez...  ici ? Oh non. Nous n’avons pas la place pour héberger quiconque.

Il était hors de question, vu le personnage, qu’elle pose ne serait-ce qu’un atome de sa personne à l’intérieur de l’appartement de Jonne. Son sourire qu’elle voulait adorable, n’arrivait qu’à être pitoyable et pénible. Elle ne suscitait pas du tout de sympathie chez la Viking. Déjà qu’elle abusait de leur patience, il n’était pas du tout concevable qu’elle puisse abuser de l’hospitalité de l’un ou l’autre des nordiques.  Le ton d’Anna était sans réplique. Son regard s’était durci. En fait, il n’était même plus question d’avertir. Au prochain mot de travers, elle lui ferait traverser le canal à la nage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Jeu 16 Jan - 10:32

Sentir les phalanges d’Anna dans son dos ne parvint pas à la détendre. Il avait l’impression que plus il repoussait Eva, plus elle s’entêtait à s’accrocher. Il était hors de question qu’il la laisse entrer. Elle n’avait qu’à réfléchir avant de se pointer dans cette ville. Il doutait qu’elle est réellement prévue de descendre chez une amie. Il lui semblait en effet qu’elle avait une ou deux connaissances dans le coin, mais si ses souvenirs ne lui faisaient pas défaut, cette personne se trouvait dans une petite ville avoisinant Venise. Jonne en vint à souhaiter que ça soit le cas et qu’Eva aille s’enterrer là-bas. Ainsi, il aurait moins de risque de la croiser que si elle prenait une chambre sur Venise. Et quand bien même elle s’installerait temporairement à Venise, la ville était grande. Si Eva savait maintenant où Jonne habitait, rien n’empêchait ce dernier de passer toutes ses journées à l’extérieur dans le but d’éviter une rencontre de ce genre.

Passant un bras par-dessus autour des épaules de sa voisine/petite-amie provisoire, il enchaîna suite aux paroles d’Anna :

- A présent excuse nous, nous avons des choses à faire.

Ce n’est qu’une fois ses paroles lancées à Eva qu’il se rendit compte de la connotation qu’elles pouvaient avoir. En temps normal, s'il n'avait pas été aussi énervé, il aurait eu du mal à retenir un petit sourire de sortir une telle chose face à une ex de ce genre. Dans le cas présent, il n'avait pas envie de rire.

La Finlandaise sembla capituler et prit un air légèrement blessé qui n’était pas totalement feint.

- Je comprends, oui, lâcha-t-elle finalement dans un italien qui laissait clairement transparaitre son accent finlandais. J’ai repéré quelques hôtels en chemin. Ca sera moins agréable que chez une bonne connaissance, mais tant pis.

Après avoir poussé un soupire mi-théâtral, mi-résigné, la jeune femme retrouva son sourire.

- Jonne, se fut un plaisir de te revoir !

Elle se tourna vers Anna qu’elle dévisagea une nouvelle fois, comme pour tenter de percevoir si elle était réellement avec le Finlandais et si ce dernier semblait réellement tenir à elle.

- Et ravie d’avoir fait votre connaissance.

La mâchoire de Jonne se contracta. Comme sa dernière phrase sonnait faux. Eva conclut en plantant son regard dans celui du grand blond :

- A très bientôt, je suppose !
- C’est ça, oui…, grogna-t-il entre ses dents alors qu’elle se détournait en direction de l’escalier.

Il se rendit alors contre qu’il avait les poings crispés à force de se retenir de vouloir exploser quelque chose sur le sol. Il ferma les paupières quelques secondes, en respirant profondément, pour essayer de faire redescendre la tension. Vittu…Qu’avait-il fait pour mériter ça ?

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Jeu 16 Jan - 20:24

PLUS JAMAIS elle ne se plaindra devant Jonne de Baldassare. Plus Jamais. Comparé à elle, son ex faisait office de bébé labrador un peu pot de colle. Sauf qu’Anna préférait les bébés labradors plutôt que les trentenaires qui sont dévoués corps et âmes à leur dragon de mère.

Anna devait elle aussi crisper la mâchoire : pour éviter que celle-ci ne tombe à terre  à cause du comportement d’Eva. La norvégienne ne releva même pas le caractère sexuel du « on a des choses à faire » Si la situation  avait été légèrement différente, elle en aurait souri d’un air entendu amusée par le double sens. Pas ce soir.  Quelle pétasse.  L’envie de la tuer qui s’était glissée insidieusement en elle quelques minutes plus tôt faisait son petit chemin en Anna. En plus, elle devrait ronger son frein si l’occasion de la tuer se présentait :  La flicaille de deux pays seraient sur son cas, et quand on se rendrait compte du « pourquoi » elle était venue à Venise, les coupables ne seraient pas compliqués à trouver , même avec l’amoncellement de cadavres dans la ville depuis que les Immortels étaient devenus des « vampires ».  La Viking prit plusieurs longues inspirations pour se calmer alors que la blondasse capitulait. Sérieusement quoi…  Elle regarda Jonne qui était littéralement sur le point d’exploser de rage.

Elle se contenta d’offrir à l’humaine un sourire plein de promesses concernant leur prochaine rencontre. Qui devra se passer dans un coin sombre et mal famé de Venise.  Guidecca ? Il était connu que c’était un coin qui regorgeait de pauvres et la misère était tellement accrochée aux lieux que malgré tous les efforts de la ville pour réhabiliter le quartier, rien n’y faisait. Le nombre d’articles faits divers relatant de morsures de rats, de morts par overdoses semblaient toujours avoir lieu à Guidecca.
Il FALLAIT qu’elle arrête de penser à ça ou elle irait la tuer pour de bon. Qu’est-ce qu’elle irait foutre là-bas également ? Déjà qu’elle n’y allait pas pour les célébrations religieuses qui rassemblaient le tout Venise, alors pour tuer cette bouffonne…  Une fois l’insupportable garce partie, elle raffermi sa prise  dans le dos du finlandais dans un élan de sympathie totale. Peut-être qu’un câlin à ce stade de leur amitié naissante aurait été un peu trop. Elle savait que les Nordiques n’étaient pas  très bavards et parfois même être tactiles était compliqué.

Je t’offres un  verre ?

Elle le regarda une nouvelle fois… Il avait la tête qu’avait un de ses amis quand il avait apprit que sa femme était une cagole totale qui lui avait décoré le front de plusieurs paires de cornes en même temps parce qu’elle racontait à ses amants qu’il était plus attiré par les charmes des hommes que des siens.

Ou carrément la bouteille...

La cantatrice sourit, soulagée qu’Eva soit partie et de ne pas avoir été obligée de retenir l’armoire à glace finlandaise de détruire cette piece of shit. Le  retenir parce qu’elle n’avait pas franchement envie de transporter un cadavre dans Venise et que passer des années en taule pour elle n’en valait pas la peine… Même si elle aurait été plus que ravie de la voir six pieds sous terre et d’y être pour quelque chose. Mais il était temps de passer à autre chose. On avait passé assez de temps à s’occuper de son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Sam 18 Jan - 21:16

Les dents serrées et la mâchoire crispée, Jonne prenait sur lui pour ne pas exploser en hurlant dans le couloir. Il avait aussi une envie incroyable de balancer quelque chose sur le sol ou sur un mur. C'était une des raisons pour lesquelles il fallait qu'il se calme. Il n'avait pas envie de bousiller quelque chose dans son appart' à cause de son ex. Elle pouvait être fière d'elle, elle parvenait à le faire sortir de ses gongs. Enfin presque. Tant qu'il se forçait à respirer lentement, tout irait bien.

La voix de sa voisine le fit émerger de ses pensées. Il se rendit alors compte qu'il avait retiré son bras de ses épaules. Anna. Comment pourrait-il la remercier de ce qu'elle avait fait ? Ça pouvait paraître banal, mais essayez de vous coltiner Eva et on en reparlera. La jeune femme venait de sauver sa soirée et peut-être même ses prochaines journées, même si pour ce dernier point il en doutait. Il prit une profonde inspiration, expira longuement et lui répondit :

- J'accepte l'offre avec plaisir. Enfin... je venais juste d'ouvrir une bouteille.

Il était ravi qu'elle n'ait pas choisi de le laisser seul. Il fallait qu'on lui change les idées, qu'il se calme. Le Finlandais connaissait sa voisine de vue depuis un moment, mais ça ne faisait que peu de temps qu'ils se parlaient régulièrement et qu'ils passaient même certaines soirées ensemble. Ils avaient plusieurs points en communs et étaient en train de devenir de bons amis. Ce qu'elle avait fait ce soir, en entrant dans le jeu de Jonne ne faisait que confirmer tout ça.

- Viens plutôt chez moi. Tu m'offriras un verre ou deux la prochaine fois !

Jonne tenta un sourire, mais il était encore légèrement crispé. Il rentra dans son appartement, sa porte ayant été entre-ouverte tout du long. A sa démarche et à ses poings crispés, on pouvait voir que la colère n'était pas encore totalement retombée. Il s'affala dans son canapé, en soupirant, les yeux clos un instant, et eut soudainement l'air plus las qu'autre chose. Il rouvrit les yeux pour tourner son regard vers Anna. Un regard emplis de gratitude pour ce qu'elle avait fait.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Dim 19 Jan - 18:20

Il aurait été facile de considérer l’incident clôt une fois Eva partie, elle et sa putain de valise à roulettes à la con… Mais ça n’aurait que régler une partie du problème. Pendant que l’autre conne se lamenterait sur un playlist « pop rock dépressif » bourrées de morceaux à la « here without you » essayant de se convaincre sur un morceau de Lady Antebellum qu’elle pouvait le récupérer, dans une chambre d’hôtel hors de prix qu’elle aurait du mal à payer, puisque c’était tout ce qu’il y avait dans le coin, le mec qu’elle commençait à considérer comme un ami serait en train de vider une bouteille de vodka tout seul et de ruminer sur cette abrutie. Et elle ne serait pas tranquille. Anna qui faisait preuve d’altruisme en dehors d’un hôpital… On aura tout vu. Peut-être était-elle véritablement en train de changer dans le bon sens.
Il retira son bras de ses épaules, elle se senti regagner deux centimètres. Pas qu’il lui faisait mal, il était simplement tellement crispé qu’il s’appuyait sur elle sans le vouloir.

J’espère qu’il n’y aura pas de prochaine fois avec cette nana…

« Ou je ne réponds plus de rien », se retint elle d’ajouter à temps. Elle devait arrêter de tuer. Même gratuitement. Même quand ça rendait service à la société. Elle avait tenu pratiquement plus de deux cents ans sans se servir d’une arme. Évidemment, elle ne comptait pas les patients qu’elle avait perdus quand elle était chirurgienne. Métier qu’elle adorait exercer mais qui, à cause de toutes ces nouvelles machines qui n’arrêtaient pas de changer, elle devenait dangereuse et inefficace. Elle s’était réorientée dans la musique, au moins elle ne risquait pas la vie de quiconque, et avec le Virus, c’avait été une brillante idée. Elle ne voulait pas imaginer un craquage en plein bloc, un patient ouvert sur la table, et l’appel du sang si fort qu’elle se serait jetée dans le corps ouvert, offert pour en boire le sang… Devant tout le monde. Elle aurait fini, ligotée dans une camisole de force, enchaînée à son lit, et serait morte de soif et de la folie que pouvait déclencher le manque dans un service de psychiatrie miteux ou les autres médecins seraient passés devant sa chambre en se désolant de ce qu’elle était devenue.

Tout en lui transpirait la colère… Elle fronça les sourcils : Aurait-il craqué et frappé Eva si elle n’était pas arrivée ? Il s’affala de toute sa hauteur dans le canapé, tentant de se calmer avant de la regarder avec … gratitude ? Ooooh non… Elle lui sourit avec une douceur calculée et rejeta d’un geste de la main ses remerciements muets.

T’aurai fait la même si c’avait été Baldassare.

Baldassare, lui, aurait capitulé biennnn plus vite et ne lui aurait jamais fait ce coup là. Monsieur aurait téléphoné d’abord. Parce que même s’il s’était enfin rebellé contre la Mama, il n’en aurait pas pour autant oublié sa bonne éducation et lui aurait demandé s’il était hypothétiquement possible qu’il passe quelques jours chez elle, le temps de s’organiser pour déménager dans un autre quartier, et que si elle acceptait, il lui paierait une partie du loyer. Et essuyant un refus, il lui aurait fait porter des fleurs le lendemain pour la persuader.

Elle le connaissait par comme si elle l’avait fait et ces attentions n’étaient pas du genre à attendrir son cœur. Au grand dam de l’Italien. La norvegienne se plaça sur le même canapé, à l’opposé de lui et s’appuya doucement contre le dossier.

Alors, cette expo ? ça avance ou t’es toujours coincé avec tes boulets ?

Là aussi, il lui semblait qu’il avait matière à se plaindre, mais quand on grattait un peu, il était passionné par son boulot. Y’avait qu’à voir comment il regardait les tableaux de son salon… et il viendrait un jour ou elle serait obligée de cracher le morceau : c’était des vrais. Tous. Et ça serait drôle d’expliquer comment elle avait pu mettre la main sur des œuvres que l’on pensait perdues à tout jamais alors qu’elles étaient tranquillement accrochées dans un appartement de San Marco, a Venise toujours pour le bon plaisir de leur commanditaire d’origine.

__________________________________________
Anna-Simona Rossi
Even in the clash of swords there's music
Pinailleuse en chef - Internet peu coopératif du lundi au vendredi  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Lun 20 Jan - 16:55

Lui aussi aurait fait de même avec Baldassare, oui... Il en avait entendu parler un soir, alors que son portable ne cessait de vibrer à cause des messages d'Eva. Le Finlandais avait expliqué rapidement à Anna qui était cette fille et à quel point elle le harcelait par périodes. Était-ce par compassion ou autre ? Quoi qu'il en fut, sa voisine avait enchaîné en lui parlant de son ex, collant à sa manière et très...particulier également. Ils avait ensuite passé un long moment à parler de ses deux ex, probablement soulagés l'un et l'autre de pouvoir se défouler.

Se redressant dans le canapé, Jonne se rendit compte qu'il n'avait pas sorti de verre pour son invitée de ce soir. Le sien était encore à moitié rempli, sur la table basse, en compagnie de la bouteille de vodka à peine entamée.

- Bouge pas, je vais te chercher un verre.

Il alla jusqu'au mini bar situé contre le mur opposé à la porte d'entrée, et y attrapa un verre qu'il apporta à Anna. Une fois rassit, il la servit, avant de re-remplir le sien.

Le nordique fut content qu'Anna change de sujet. L'expo... Il en bavait, mais il adorait ce qu'il faisait.  Après avoir but une gorgée, il s'installa confortablement au fond de son canapé et se tourna vers la jeune femme.

- Ça avance ouais ! Pas aussi vite que je le voudrais mais on s'en sort ! On est pas mal à la bourre mais je pense que dans les prochains jours, on va recevoir une partie des pièces qu'il nous manque et ça va pas mal débloquer les choses.

Il rebut une petite gorgée avant de reprendre.

- En tous cas, ça va être vraiment sympa ! En plus, le conservateur m'a donné carte blanche. Il me fait vraiment confiance sur ce coup là, donc j'espère que tout se passera bien.

L'exposition porterait sur Gaspar van Witte, un peintre Hollandais, naturalisé Italien, qui avait vécu au 17ème siècle. Il avait peint beaucoup de paysages et l'exposition se concentrerait sur ses représentations de Venise. Elle durerait 4 mois. Le musée Correr fournissait la majeure partie des peintures, mais d'autres musées nationaux étaient mis à contribution, ainsi que des musées étrangers. La deadline approchait dangereusement, ce qui le faisait pas mal stressé, mais c'était du bon stress.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Sam 1 Mar - 17:53

Elle le regarda lui faire le coup de la « dose à papa » sur la vodka et n’en dit rien, elle se contenta de sourire en coin, un peu crispée en pensant que ce n’était pas très bon pour elle, de boire autant. Mais c’était aussi un indicateur sur le moral du finlandais, et l’on ne servait pas deux fois la dose pour un premier verre. Tant pis si sa voix devait souffrir un peu quelques jours… Non. Plus exactement la vodka la forcerait au silence quelques jours, et puisque c’était peut être uniquement de cela qu’elle avait besoin, une fois son verre en main, elle en prit une petite gorgée en l’écoutant parler de l’expo. Au moins c’était un sujet qui ne risquait pas de le faire sortir de ses gonds et qui lui permettrait de se changer les idées Il suffirait d’éluder le sujet « Eva » une petite heure et elle serait oubliée. L’un comme l’autre pourraient dormir tranquillement sans avoir leur sommeil troublé par des envies de passage à tabac.
Tant mieux ! Tu me diras, pour la première de l’exposition, j’ai hâte de voir ce que vous avez préparé.

Après tout, il était venu la voir pour la dernière de Turandot. Performance qu’elle avait trouvée assez réussie. Tout le monde était en très grande forme vocale et le fait que ce soit la dernière avait décomplexé toute l’équipe qui s’était totalement lâchée. La salle avait été très réceptive et attentive. Au moins l’on ne pouvait pas dire qu’on s’était fait chier à la Fenice ce soir-là. Puccini lui-même aurait été fier de ce qui avait été joué. La seule ombre au tableau de son côté avait été un énorme bouquet de roses rouges envoyées par Baldassare. Elle les avait données à une des choristes qui les avait trouvées magnifiques, et c’est vrai qu’elles l’étaient… Mais Anna ne voulait rien qui venait de lui après leur rupture. Elle avait gardé les cadeaux, pas si nombreux que ça, parce qu’il avait insisté pour qu’elle ne lui rende pas, par respect pour l’effort qu’il avait fait pour les choisir. Pour l’heure, elle était vraiment heureuse de voir un vrai sourire sans qu’elle ait à déployer des trésors de patience et d’humour. Il ne s’en rendait surement pas compte et c’était encore mieux.

Tu m’avais dit que ça serait sur Van Wittel, non ? Ca fait bien longtemps que je n’ai pas vu un de ses peintures.

Et c’était vrai. La dernière fois, c’était au dix-neuvième siècle. Elle se rappelait mal de l’endroit, elle se souvenait avoir contemplé seule plusieurs toiles du maitre flamand, appréciant les jeux de lumières qu’il rendait à la perfection tout en savourant un grand cru. L’exposition Universelle n’avait pas encore eu lieux, et elle était revenue en Europe pour quelques semaines pour prendre des vacances bien méritées. Elle prit une autre gorgée de son verre. Au moins cette vodka-là n’était pas un simulacre d’alcool et elle ne pouvait pas faire la plaisanterie « Encore une distillation et on fait avancer le tracteur ».

De mon côté, c’est pas mal agité en ce moment… Entre les révisions pour I Capuleti e i Montecchi et les répétitions pour le concert en plein air du festival, ou j’ai un mini récital à faire… heureusement que je ne prends le rôle de Guilietta qu’en avril.

En attendant, elle n’avait pas la moindre envie d’aller à Naples. La ville était certes magnifique, mais en comparaison de Venise, elle n’offrait pas son calme, son absence de voitures dans le centre-ville, Ce n’était que pour quelques semaines, mais la Viking n’avait pour se consoler que le prestige du rôle et de revoir quelques amis dans la future troupe. Elle prit une gorgée d’alcool et se renfonça confortablement dans le canapé.

__________________________________________
Anna-Simona Rossi
Even in the clash of swords there's music
Pinailleuse en chef - Internet peu coopératif du lundi au vendredi  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Mer 28 Mai - 12:34

Au bout de la troisième gorgée, le Finlandais se rendit compte qu'il avait terminé son verre, pourtant bien rempli pour un premier, très rapidement. C'est qu'elle avait le don de l'énerver, Eva, quand elle délirait comme elle l'avait fait. Jonne se resservit donc, mais sans toucher tout de suite à son verre. Il reposa la bouteille plus proche d'Anna, pour lui faire comprendre qu'elle ne devrait pas hésiter si elle souhaitait se resservir. Par égard envers ses cordes vocales, elle ne se resservirait probablement pas, mais au moins, elle savait qu'elle pouvait disposer de la bouteille comme elle l'entendrait.

Faisant machinalement tourner le verre dans la main droite, le Nordique répondit à son invitée:

- C'est bien ça, oui. Van Witte. L'exposition sera concentrée sur ses œuvres en rapport avec Venise. J'aime beaucoup ce qu'il a fait. Et évidemment oui, il faudra que tu viennes voir ça! Surtout si tu apprécies ces travaux.

Anna semblait elle aussi avoir un emploi du temps très chargé. Lui avoir offert un verre n'était peut-être pas la meilleure des choses à faire pour ménager sa voix. Bon après tout, elle savait ce qu'elle faisait. Elle pouvait juger mieux que lui ce qu'elle pouvait faire de sa voix. En parlant de sa voix, Jonne avait été agréablement surpris en allant la voir à l'opéra, l'autre soir. C'était son premier opéra et il y avait trouvé plus d'intérêt qu'il ne l'aurait cru de premier abord. Peut-être était-ce en grande partie parce qu'il connaissait la vedette de la pièce. Quoiqu'il en fut, ça avait été une très bonne expérience et à présent, il hésiterait beaucoup moins avant de retourner voir un opéra. A dire vrai, il n'hésiterait même pas. Il avait ce soir là réalisé à quel point les performances des chanteurs relevait parfois, de son point de vue, de la prouesse. Et sa voisine l'avait particulièrement impressionnée. Il savait qu'elle chantait et qu'elle avait des rôles importants, mais la voir de ses propres yeux en pleine performance avait de quoi vous scotcher sur place.

- En effet, tu m'as l'air bien occupée aussi! Ça se passe bien toutes ses révisions et répétitions? J'ai dû mal à croire que ta voix puisse survivre à tout ce que tu lui fais subir! Moi quand je chante plus de 30 minutes, ma voix devient tout éraillée !

Il ponctua sa phrase d'un sourire malicieux et but une gorgée de son verre. Bien sûr, il savait que le travail, le travail et encore le travail permettait aux chanteurs lyriques d'accomplir ce qu'ils faisaient. Il n'empêche qu'il les respectait pour ça.

L'alcool commençait à le détendre et Eva s'éloignait petit à petit de sa conscience. Et c'était tant mieux!

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anna-Simona Rossi




Messages : 96
Avatar et Crédits : Emilia Clarke - CookieStorm

Age apparent : 26 ans
Métier : Soprano colorature

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Jeu 29 Mai - 14:52

Ce n’était pas un petit verre qui allait la rendre aphone, ce n’était pas du Whisky, qui lui, semblait lui enduire les cordes vocales d’une couche d’un liquide presque gluant, empêchant toute note de sortir convenablement. Si elle devait donc se resservir, ça ne serait pas tout de suite.

Évidement que je viendrais ! Ses œuvres sont tellement belles que de toute façon j’y serais allée.

Si elle pouvait, en cet instant entendre ses pensées, son égo serait en train de ronronner, tel un chat qui vient de recevoir un gros morceau de poisson frais hors de prix de la part de son maitre. Mais relativisons. Le théâtre de la Fenice, bien que jouissant d’une réputation à se damner n’était plus, au XIXème siècle qu’un petit théâtre de province dans une ville provinciale. Subir ! Tout de suite les grands mots ! Mais tout s’expliquait : si sa gorge lui faisait mal après une demi-heure, c’était fatalement un problème de respiration avant d’être un manque de technique.

C’est parce que tu respires mal et que t’es pas concentré à cent pour-cent.

Elle lui sourit d’un air indulgent et prit une gorgée de vodka.
Anna était cependant curieuse de savoir à quoi sa voix pouvait bien ressembler quand il chantait. Elle se promit de tendre l’oreille quand elle entendrait la douche couler dans l’appartement de son voisin, juste pour satisfaire une curiosité toute scientifique.

On en est à la partie marrante, avec Guillieta. J’ai fini avec les révisions purement technique, et là, je peaufine l’interprétation tout en gardant la voix assez souple, au cas où l’on ait un chef d’orchestre farceur.

Elle évitait le vocabulaire trop technique. « mémoire musculaire » « dynamique », « résonance » qui lui parlerait autant qu’un traité de physique quantique. Ignorant s’il avait été musicien à un moment ou un autre, il était préférable de s’abstenir de tout vocabulaire difficile à suivre.

En revanche, ma voix est un peu fatiguée ces temps-ci, et je vais sûrement devoir prendre quelques jours de repos. Le froid humide n’est pas véritablement le meilleur climat pour les chanteurs. Turandot a été un gros challenge puisque c’est un rôle taillé pour une voix plus lourde que la mienne, et comme l’abrutie que je suis, je n’ai pas pris de vacances pour rester silencieuse pendant quelques jours. Bref, je vais le faire avant d’être malade et en profiter pour aller à Naples. La costumière veut prendre les mesures dont elle a besoin elle-même.

Elle roula des yeux, comme si elle avait pris quinze kilos depuis la première de Turandot et que les mesures qu’Anna lui avait communiquées étaient fausses. Cela pouvait arriver avec des chanteuses qui étaient en plein régime et qui espéraient perdre quelques kilos avant les répétitions en costumes et d’orchestre… sauf qu’il valait mieux avoir un costume trop grand qu’il était aisé de retoucher plutôt qu’un trop petit qu’il faudrait refaire entièrement.

Mais tu ne m’as toujours pas dit, pour un premier contact avec l’opéra, tu as aimé ?

C’était Puccini. Personne saint d’esprit ne pouvait détester, sauf, évidement quand c’était mal interprété et mit en scène. Ce qui grâce à leur chef d’orchestre n’avait pas été le cas, il avait su étouffer dans l’œuf les idées un peu farfelues du metteur en scène qui prenait la Fenice pour le théâtre antique d’Orange.

__________________________________________
Anna-Simona Rossi
Even in the clash of swords there's music
Pinailleuse en chef - Internet peu coopératif du lundi au vendredi  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jonne Kotipelto




Messages : 61
Avatar et Crédits : Chris Hemsworth by Anna

Age apparent : 28 ans
Date de naissance : 16/05/1985
Métier : Assistant de Conservation

Feuille de personnage
Signes particuliers: rapide résumé du personnage

MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   Mer 4 Juin - 10:15

Sa voix, un peu fatiguée? Rien d'étonnant à son avis. Il avait sourit quand elle lui avait dit que si sa voix s'éraillait, c'était à cause d'un problème de concentration et de respiration. Était également énormément en cause son manque de pratique et de compétence. Allons bon, on ne devait pas un chanteur en ne chantant que dans sa bagnole et éventuellement sous sa douche, hein! Ça se saurait. De toute façon, loin de lui l'envie de vouloir faire carrière là dedans. Tout ce qu'il demandait, c'était de pouvoir chanter tranquillement pendant un trajet en voiture, sans avoir à se rendre compte qu'au bout de 30 minutes sa voix le lâchait sur la meilleure partie de Any Means Necessary de Hammerfall! C'était très frustrant.

Anna venait justement de pointer du doigt qu'il ne lui avait pas donné son avis à propos de l'opéra. Il lui avait dit qu'il n'y était jamais allé avant et qu'il n'avait jamais été tenter par ça, et elle devait évidemment être curieuse de savoir si son point de vue sur la chose avait changé.

- Eh bien, je n'aurais jamais pensé dire ça un jour, mais j'ai passé un très bon moment! C'est vrai qu'avant, je n'avais pas une très bonne opinion de l'opéra. Si ça n'aurait pas été pour te voir, je n'y serais probablement jamais allé et j'aurais raté quelque chose. Je ne vais pas te dire que j'irai tous les weekend, mais je ne me suis pas ennuyé une seconde! C'est vraiment impressionnant ce que vous arrivez à faire avec vos voix! D'autant plus que pour le coup, il ne s'agit pas de ne chanter que 30 minutes !

Jonne rebut une gorgée avant de reprendre:

- Et puis, tu as été vraiment impressionnante, je dois le reconnaître! Tu m'avais dit que tu étais chanteuse lyrique, que tu avais joué pas mal de rôles et je t'avais même déjà entendu répéter dans ton appart, mais t'écouter vraiment...oui c'était impressionnant. Ça m'a scotché. Après, je ne suis pas un expert en la matière donc je ne pourrais pas jugé le niveau de difficulté de ce que tu as chanté, ni même déceler si tu as fait quelques faux pas, mais je peux te dire que du point de vue d'un non initié, c'était vraiment super.

Il avait également apprécié se rendre dans l'opéra. Le bâtiment était magnifique, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. C'était un cadre de travail plutôt agréable, il ne fallait pas le nier.

Avant de laisser la parole à son invité, le Finlandais lui demanda:

- Je t'offre un petit truc à grignoter?

C'était l'heure de l'apéro après tout, mais peut-être avait-elle mangé en chemin ou comptait-elle ressortir d'ici quelques temps.

__________________________________________
« We have all seen the start and we will all see the end. But what happens in between is all that matters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mitä vittua ? | Anna   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mitä vittua ? | Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Route des Ruines :: Mémoires Venitiennes :: RP abandonnés-